mardi , 16 août 2022 - 19:08:59
Accueil / Actualités / Développement de Start-up: Kinaya Ventures veut faire émerger des champions nationaux

Développement de Start-up: Kinaya Ventures veut faire émerger des champions nationaux

En dehors de Jumia dont le siège se trouve au Nigéria, il n’existe pas de véritables start-up digne de ce nom dans la région Afrique de l’ouest selon Olivia Kipré, Chief marketing Officer chez Kinaya Ventures. La plateforme d’open Innovation basée à Dakar et à Abidjan veut changer la donne avec deux programmes phares à savoir le Upscaler et le Spring Fellowship.

l’un de nos objectifs en tant que Kinaya Ventures, c’est de pouvoir créer des champions nationaux” Olivia Kipré, Chief marketing officer à Kinaya Ventures

« En Afrique, a part Jumia, qui est au Nigéria, il n y a pas de grosses start-up à l’image de Netflix, AirBnB, etc, sous d’autres cieux. On a, certes, des Pme qui sont bien établies, mais d’un point de vue technologique, on n’a pas de start-ups. L’un de nos objectifs en tant que Kinaya ventures, c’est de pouvoir créer des champions nationaux dans le domaine ». C’est ainsi qu’Olivia Kipré, Chief marketing Officer chez Kinaya Ventures, explique les ambitions de son institution pour le continent africain en général, et en particulier pour la région Afrique de l’ouest (Sénégal et Côte d’Ivoire) lorsqu’elle nous a reçus le 26 juin dernier à ses bureaux à Abidjan.

Deux programmes d’envergure

La plateforme qui s’est donné pour rôle de mettre en contact les entrepreneurs avec les grandes entreprises africaines et mondiales, et les investisseurs, veut atteindre ses objectifs à travers plusieurs programmes dont Upscaler, qu’il développe en Côte d’Ivoire en partenariat avec la Fondation jeunesse numérique (Fjn) et le Spring Fellowship.


Le lancement de « Spring Fellowship » à Abidjan, le 18 juin dernier au Pullman Hôtel (Ph Dr).

Upscaler est un programme de montée en puissance et d’accélération destiné aux entrepreneurs et créateurs de start-up. Dans le cadre de celui-ci, la Fondation jeunesse numérique met à la disposition de Kinaya Ventures,  suite à un appel à candidatures couplé à une sélection rigoureuse à travers l’organisation d’un pitch, des start-ups qu’elle va accompagner et aider à croitre de manière exponentielle. Ce programme concerne les entreprises qui ont déjà un modèle d’affaires ou qui ont une structuration déjà bien établie. L’apport de Kinaya consiste à les former à travers des modules de gestion d’entreprises pendant quatre mois. Déjà 15 entreprises ont été sélectionnées et suivent le processus actuellement.

Spring Fellowship, quant à lui, est un programme d’accélération pure exécuté par Kinaya ventures en Côte d’Ivoire, mais également au Sénégal, en raison d’une édition annuelle pour chacun de ces pays. C’est un programme de quatre mois qui est ouvert à 8 start-up avec l’implication effective de grands groupes à la recherche de solutions innovantes à développer pour la croissance de leurs activités dans une démarche d’open Innovation. La prochaine édition dont le lancement officiel a eu lieu le 18 juin au Pullman Hôtel s’étendra à partir de fin Août jusqu’en décembre. Elle bénéficie déjà de l’implication de partenaires important tels que le groupe Nestlé, en particulier Nestlé Recherche et développement et le magazine en ligne « Elle Côte d’ Ivoire ».

Croitre à l’ombre des grands groupes

Le groupe Nestlé a identifié quatre problématiques sur lesquelles les jeunes promoteurs de startup devront se pencher pour apporter des solutions. Il s’agit de réinventer l’emballage pour aliments et boissons conformément à l’objectif de préservation de l’environnement du groupe, de réinventer la distribution alimentaire, réinventer le conteneur de plantules  (sachets pépinières) et réinventer la nutrition maternelle. Nestlé participera à ce programme sous la bannière « Nestlé R&D innovation challenge ». Quant à Elle Côte d’Ivoire, elle souhaite créer en collaboration avec des start-ups spécialisés en MarTech et Adtech une solution de Newsletter dédiée à partir de Wattsapp dans le but d’améliorer la relation client et le partage de contenus.

Pour l’aboutissement de ce programme, Kinaya ventures a fait un appel à candidature portant sur tout le territoire africain pour rechercher les huit start-up qui peuvent répondre à ces problématiques. « L’avantage de ce programme, c’est de mettre en contact les startup avec les grands groupes qui ont déjà une connaissance de leurs consommateurs et qui ont une pratique de l’industrie. Ce qui permet à la start-up de tester directement son modèle et lorsqu’un prototype est réalisé, il peut être dupliqué sur l’ensemble des marchés du grand groupe. Donc le marché est garanti. En plus, Il y a un effet d’apprentissage exponentielle pour la Startup ». Ces start-up bénéficient également d’une enveloppe de 15 000 dollars (soit 8 millions de fcfa) pour se concentrer sur le programme pendant les quatre mois mais également faire face à leurs charges pendant cette période.

Marius Nouza

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Publicité sur TikTok: 4 étapes clés à connaitre

Lancer des publicités sur TikTok peut aider à développer sa notoriété, toucher une nouvelle audience …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig