vendredi , 24 mai 2024 - 07:33:53
Accueil / Actualités / Conduite d’engins de chantiers: Les impétrants de la 21eme session de formation du Camp2e reçoivent leurs certificats

Conduite d’engins de chantiers: Les impétrants de la 21eme session de formation du Camp2e reçoivent leurs certificats

Le vendredi 5 avril 2024 avait  une ambiance particulière au siège du cabinet de formation Camp2e sis à yopougon quartier millionnaire. Les impétrants de la 21ème session de formation en engins miniers et btp ont reçu ce jour-là leurs certificats  au cours d’une cérémonie officielle riche en émotions festives.

Après un mois de formation couronnée de succès aux différentes évaluations, la vingtaine d’mpétrants a reçu des mains de Cédric Sehe, directeur dudit cabinet et de ses plus proches collaborateurs le fameux sésame qui leur donne l’opportunité d’avoir un avenir professionnel plus radieux. Pour cette 21ème session de formation le major de promotion est Sery Kougnon Armand avec une moyenne de 19,50 sur 20. Celui qui est, par ailleurs, le délégué de cette 21è promotion n’a pas manqué d’exprimer sa joie pour cette performance qu’il a réalisé.

 “La formation s’est bien déroulée avec des formateurs de qualité. En tant que major de cette promotion, je ne peux que me réjouir et être fier de cette performance . C’est le résultat d’un mois de travail acharné et rigoureux.’’, se réjouit-t-il. Sery a rejoint cette formation pour se spécialiser en pelle hydraulique, une filière qu’il a choisi parce qu’elle offre plus de perspectives en matière d’insertion professionnelle. En effet, après avoir passé plus de 10 ans à travailler comme un manœuvre pour le compte d’une entreprise de la place, il a senti le besoin de faire cette  spécialisation qui est fortement demandée dans les théâtres d’opérations minières et de travaux publics.  C’est cette  formation qu’a choisi également Ahoutou Nda Kouakou Fabrice. “Etant manœuvre à Pfo, j’ai analysé le niveau de vie des machinistes et j’ai conclu que pour améliorer mes conditions de vie et celle de ma famille, il me fallait faire cette formation de conducteurs d’engins avec une spécialisation en pelle hydraulique surtout”, explique-t-Il.

Remettant à chaque impétrant son certificat de fin de formation avec l’aide de ses collaborateurs, M. Cédric Sehe les  félicitera pour leur endurance et persévérance malgré les conditions austères et difficiles dans lesquelles l’apprentissage s’est déroulée sur le terrain. Ces conditions ont été expressément voulues, selon lui, pour permettre aux élèves de se frotter à la réalité du terrain. Il les a surtout féliciter d’avoir choisi cette filière de formation qui est en forte demande sur le marché de l’emploi. “Il faut encourager les jeunes gens à s’intéresser aux métiers des engins, surtout à la conduite de ces engins. Comme vous le savez, la Côte d’ivoire est pleinement en chantier et elle le sera davantage. Ce qui signifie qu’on aura toujours besoin de telles mains d’oeuvres qualifiées, et ce, de manière croissante”, nous expliquera t-il au cours d’un entretien en marge de la cérémonie.

Cette formation offerte par la Camp2e est composée de trois parties. Une première partie théorique qui s’articule autour des normes, notamment la norme ISO 45001 en termes de sécurité et sur le professionnalisme du métier de conducteurs d’engins afin de rendre ses futurs conducteurs professionnels. Ensuite,  la partie mécanique qui forme les impétrants à la connaissance des machines ou engins. Et enfin,  la partie pratique qui consiste en l’apprentissage de la conduite des engins. Les 20 nouveaux certifiés sont désormais qualifiés pour servir sur les chantiers de travaux publics, les chantiers de mines ou tout autre chantier qui nécessite la conduite de ce types de machines. Dans les jours à venir, les impétrants de la 22ème session vont commencer leur tour de formation. Certains étaient à cette cérémonie de remise de certificats afin de prendre attache avec leurs devanciers. Cette future promotion comprend des femmes contrairement à celle qui vient de finir qui n’en compte aucune.

Marius Trésor

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Leadership féminin et promotion du genre : La ministre Euphrasie Yao reçoit un prix spécial au Cameroun

Invitée spéciale de la deuxième  édition des Africa Womens Awards (Awa) qui s’est tenue le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

?>
marvinwindowsmichigan