vendredi , 12 août 2022 - 16:00:20
Accueil / Actualités / Autonomisation des femmes: L’Agence Côte d’Ivoire PME et Onu-femmes formalisent un partenariat

Autonomisation des femmes: L’Agence Côte d’Ivoire PME et Onu-femmes formalisent un partenariat

Afin d’œuvrer conjointement à la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire, l’Agence Côte d’Ivoire Pme et Onu femmes ont procédé à une formalisation d’un accord de partenariat. La cérémonie relative à la formalisation de cet accord de partenariat s’est tenue, le jeudi 12 mars 2020, au siège des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, sis à Angré 7e tranche dans la commune de Cocody à Abidjan.

L’autonomisation des femmes est l’épicentre de la formalisation de ce partenariat entre l’Agence Côte d’Ivoire Pme et Onu-femmes (Photo : DR)

En plus du renforcement des capacités et de l’accompagnement de l’Agence Côte d’Ivoire Pme dans le domaine de l’intégration du genre dans les politiques/ programmes cadre en matière de promotion et d’accompagnement des Pme, cet accord de partenariat s’articule autour de quatre grands axes. Le premier axe concerne la production /diffusion de données sexo-spécifiques et genres sur les Pme ivoiriennes et l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire. Le deuxième axe porte sur la formulation et la mise en œuvre de stratégies / d’interventions conjointes ciblant les femmes et les jeunes filles entrepreneurs. Et ce, dans l’optique de contribuer à l’accélération du programme social du gouvernement en vue de l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd). Le troisième axe est relatif à la promotion d’un cadre unique de concertation portant sur le référencement des partenaires et acteurs de l’écosystème de soutien à l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire. En ce qui concerne le dernier axe, il s’agit de la contribution à l’opérationnalisation de l’axe 1 « Développement de l’entrepreneuriat féminin » de la Stratégie Nationale d’Autonomisation des Femmes en collaboration avec le Secrétariat d’Etat à l’Autonomisation de la Femme auprès du Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Selon Antonia Ngabala-Sodono, Représentante Onu-femmes en Côte d’Ivoire, la formalisation de cet accord de partenariat est un message fort non seulement pour le gouvernement ivoirien mais aussi et surtout pour l’institution qu’elle dirige. « Ce partenariat s’inscrit dans la vision de l’Onu femmes qui vise à contribuer au développement durable à travers l’appui à la mise en œuvre d’outils de développement durable plus particulièrement à l’Odd 5 qui a trait à l’égalité du genre pour atteindre le développement », a-t-elle expliqué avant de souligner qu’une participation économique active des femmes au développement durable du pays génère plus de richesse et de prospérité pour les sociétés. S’exprimant sur les questions relatives au genre dans le pays, elle a en outre indiqué que les filles et les femmes en Côte d’Ivoire souffrent d’inégalité en termes d’accès à l’éducation, aux finances, aux ressources et à la propriété foncière. Au-delà de leur autonomisation, des efforts restent donc à faire à ce niveau. « Alors que l’entrepreneuriat est l’espoir de création de richesse, une étude récente montre que 60% des femmes qui ont eu accès à des micro-crédits sont endettées. Les données fournies par le centre des intelligences de l’Agence Côte d’Ivoire Pme nous indiquent que la proportion des entreprises dirigées par les femmes s’accroit lorsqu’il s’agit des Pme. Plus le modèle de production se complexifie moins les femmes entrepreneurs sont représentées », a-t-elle relevé avant de stipuler que le principal défi réside en un accompagnement efficace et efficient de ces femmes. « C’est à ce niveau que notre partenariat prend tout son sens. Je me réjouis de cette collaboration entre l’Onu femmes et le gouvernement de Côte d’Ivoire. Pour nous, cette initiative permettra non seulement d’appuyer les femmes entrepreneurs mais également d’accompagner le ministère en charge de la promotion des Pme dans la mise en œuvre de la charte pour l’autonomisation des femmes dans le secteur privé », a-t-elle conclu.

Pour Salimou Bamba, directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire Pme, cette convention de partenariat doit surtout aider les deux structures à réfléchir davantage sur la mise en place de ces programmes.  Evoquant la problématique relative à l’autonomisation de ces femmes, il s’est déjà dit satisfait des futures actions qui seront menées en ce sens. « La question du financement est toujours récurrente. Aujourd’hui, avec l’Onu femmes et d’autres partenaires, nous entendons développer des outils qui pourront faciliter cet accès au financement… », s’est-il réjoui avant de rappeler que cette collaboration doit s’inscrire dans le cadre des priorités du gouvernement ivoirien en faveur des Objectifs de développement durable (Odd). Et ce, dans l’optique de favoriser une croissance inclusive tout en luttant de manière significative contre la pauvreté.

Quant à Félix Anoblé, ministre de la promotion des Pme, il a indiqué qu’il est important que les femmes soient encadrées et suivies au travers de ce genre d’initiatives. « Quand on comprendra qu’il faut se battre pour l’autonomisation de la femme, notre pays ira loin », a-t-il affirmé. Avis également partagé par Myss Belmonde Dogo, Secrétaire d’Etat à l’autonomisation de la femme auprès du ministère de femme, de la famille et de l’enfant qui a profité de cette occasion pour signifier que le meilleur moyen pour hisser la Côte d’Ivoire, c’est d’investir dans la femme car par nature dit-elle, celle-ci est entreprenante.

Jean-Paul DEMOUSS

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Publicité sur TikTok: 4 étapes clés à connaitre

Lancer des publicités sur TikTok peut aider à développer sa notoriété, toucher une nouvelle audience …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig