mercredi , 21 février 2024 - 22:00:51
Accueil / Actualités / Développement local : Bouaké à la recherche d’investisseurs pour des projets majeurs

Développement local : Bouaké à la recherche d’investisseurs pour des projets majeurs

A l’ouverture du Forum “Invest in Bouaké”, le ministre des transports, Amadou Koné, par ailleurs maire de ladite ville a présenté un ensemble de projets majeurs pour lesquels Bouaké est à la recherche d’investisseurs.

Bouaké, deuxième plus grande ville du pays veut amorcer un développement socioéconomique durable et inclusif (ph:dr)

C’est un catalogue de 37 projets couvrant six secteurs d’activités qui a été présenté par le maire de Bouake aux potentiels investisseurs à l’entame du Forum « Invest in Bouaké » organisé à l’initiative du Centre de promotion des investissements en Côte d’ivoire (CEPICI) en marge de la 34eme édition de la Coupe d’Afrique des nations. Il s’agit des secteurs de l’agro-industrie, de l’élevage, de la logistique et du commerce, des services et de l’éducation , de la construction et des infrastructures de transport, de l’environnement et du logement. Ainsi, dans le secteur de l’agroindustrie, la mairie prévoit pour Bouaké et sa zone, des plantations industrielles notamment 600 ha de plantations de maïs irrigués, 50ha de piments, 2000 ha d’ananas et un complexe rizicole de 6 000 ha.

Dans le textile, il est prévu la reprise de l’usine de Gonfreville et la réalisation d’une usine de production de sacs en jute. C’est justement ce secteur d’activités qui a marqué les esprits au cours de ce forum dans le ville de Bouaké. En effet, une entreprise kényane, en l’occurrence United Aryan a annoncé un investissement de 203 milliards FCFA pour la création d’une unité de textile et d’habillement totalement intégrée en Côte d’Ivoire conformément aux standards internationaux. Cette annonce a fait l’objet d’une signature d’un protocole d’accord entre le conseil de régulation, de suivi et de développement des filières coton et anacarde, l’entreprise kényane United Aryan, la compagnie ivoirienne pour le développement du textile et la Compagnie ivoirienne du coton. Dans le secteur de l’élevage, il est prévu l’installation d’une ferme avicole de 1,2 millions de têtes, la construction d’un abattoir moderne de volailles d’une capacité de 50 000 têtes, la création de ranch de bétail sur 1500 ha et l’installation d’une unité de fabrication d’aliments de bétails d’une capacité de 5 000 tonnes par an.

Bouaké prévoit également dans le domaine de la logistique et du commerce une plateforme logistique de 1000 ha, une chaîne de froid, la construction d’un espace de 200 restaurants et la construction de marchés à thèmes (bois, quincaillerie, mécanique, produits halieutiques, etc). Le marché de gros de Bouaké quant à lui, n’est plus un projet puisque déjà en construction. Au nombre des projets majeurs relevant des trois autres secteurs d’activités on peut noter la création d’une usine d’assemblage de motos électriques, la construction de la gare routière principale de Bouaké, la construction d’un échangeur au carrefour de la préfecture, la construction d’un Fly over, la construction d’un aérogare en prélude aux vols internationaux, la construction d’une académie sportive, l’ouverture d’un lycée international et la construction de logements sociaux, moyens et haut standing.

Pour tous ces projets, le CEPICI en collaboration avec la mairie de Bouaké et l’état de Côte d’Ivoire est à la recherche de partenaires techniques et financiers, d’investisseurs privés, etc afin de faire de la décentralisation du développement économique une réalité à Bouaké. Bouaké Nouveau, telle est la vision du maire Amadou Koné. « Ma vision est de faire de Bouaké, une ville cosmopolite, demeurant paisible et prospère, un carrefour d’échanges par excellence, et un pôle s de développement durable et inclusif », indique le ministre dans l’introduction du document présentant le catalogue de projets pour Bouake et sa région.

Marius Trésor

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Politique sénégalaise : La Cédéao préoccupée par le report des élections au Sénégal, ne prend pas position pour autant

La CEDEAO veut éviter des troubles politiques au Sénégal suite au report des élections présidentielles …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

?>
marvinwindowsmichigan