dimanche , 14 août 2022 - 12:01:05
Accueil / Actualités / Création d’entreprise (1ère partie): Voici le guide complet pour se lancer en 2020

Création d’entreprise (1ère partie): Voici le guide complet pour se lancer en 2020

Nous sommes en début d’année, et comme il est de coutume beaucoup ont pris de nouvelles résolutions ou se sont fixer de nouveaux objectifs pour réussir cette nouvelle année. Peut-être que vous avez décidé de lancer votre entreprise cette année. Si c’est le cas, alors vous faites bien de lire cet article  adapté du site internet du magazine américain « Entrepreneur ». Voici en quelques paragraphes et en 12 étapes, le guide complet pour se lancer en 2020.

Créer une entreprise rentable implique d’avoir un bon guide pour s’orienter (Ph Dr)

Il n y a aucune limite en ce qui concerne le profil de l’entrepreneur à succès. Vous n’avez pas nécessairement besoin d’un diplôme universitaire, de beaucoup d’argent dans votre compte bancaire ni d’une expérience en affaire pour démarrer une entreprise qui peut devenir le prochain grand succès mondial. Cependant, vous aurez besoin d’un plan solide et la motivation pour aller au bout. Peut-être que vous avez la motivation mais vous ne savez pas comment procéder étape par étape pour construire votre empire entrepreneurial. Suivez donc ce guide qui vous aidera à transformer votre idée en un business rentable à travers 12 étapes.

1- S’évaluer soi-même

Commençons avec une question basique : Pourquoi voulez-vous lancer une entreprise ? Utilisez cette question pour vous guider dans le choix du type d’entreprise que vous voulez démarrer. S’il s’agit  d’arrondir les fins de mois, il est peut-être mieux de lancer une petite activité en freelance.  Mais, si vous voulez plus de liberté, il est peut-être temps de quitter votre emploi routinier et ennuyeux pour commencer quelque chose de nouveau.

Une fois que vous avez  la raison pour laquelle vous voulez lancer une entreprise, commencez à vous poser encore plus de questions pour vous aider à déterminer le type d’entreprise que vous devrez démarrer et si vous avez ce qu’il faut pour le faire :

  • Quelles compétences avez-vous?
  • Où se situe votre passion?
  • Où est votre domaine d’expertise?
  • Combien pouvez-vous vous permettre de dépenser, sachant que la plupart des entreprises échouent?
  • De quel capital avez-vous besoin?
  • Quel style de vie voulez-vous vivre?
  • Êtes-vous sûr de vouloir ou prêt à devenir entrepreneur?

Soyez véritablement honnête avec vos réponses. Elles seront le fondement de tout ce que vous ferez à l’avenir, il est donc préférable de connaître la vérité maintenant que plus tard.

2- Réfléchissez à une idée de business

Avez-vous déjà une idée d’entreprise qui tue? Si oui, félicitations! Vous pouvez passer à la section suivante. Sinon, il existe une tonne de façons de faire un brainstorming pour avoir une bonne idée. Un article sur le site www.entrepreneur.com , «8 façons de trouver une idée d’entreprise», aide les gens à décomposer des idées commerciales potentielles. Voici quelques conseils issus de cet article :

  • Demandez-vous quelle est la prochaine étape.

Quelle technologie ou avancement arrive bientôt, et comment cela changera-t-il le paysage commercial tel que nous le connaissons? Pouvez-vous prendre de l’avance sur la courbe?

  • Essayer d’apporter une solution à une situation  qui vous dérange.

Les gens préfèrent avoir moins de mauvaise chose que plus de bonne chose. Si votre entreprise peut résoudre un problème pour vos clients, ils vous en remercieront.

  • Appliquez vos compétences à un domaine entièrement nouveau.

De nombreuses entreprises et industries font les choses dans un sens parce que c’est ainsi qu’elles ont toujours été faites. Dans ce cas, un regard neuf sous un nouvel angle peut faire toute la différence.

  • Utilisez l’approche « meilleure, moins chère et plus rapide ».

As-tu une idée d’entreprise qui n’est pas complètement nouvelle? Si c’est le cas, réfléchissez aux offres actuelles et concentrez-vous sur la façon de créer quelque chose de mieux, moins cher ou plus rapidement.

Aussi, sortez et rencontrez des gens et posez-leur des questions, demandez conseil à d’autres entrepreneurs, recherchez des idées en ligne ou utilisez la méthode qui vous convient le mieux.

3- Faites des études de marché

Quelqu’un d’autre fait-il déjà ce que vous voulez commencer? Sinon, y a-t-il une bonne raison à cela ?

Commencez à rechercher vos rivaux ou partenaires potentiels sur le marché. Il existe un guide qui décompose les objectifs que vous devez accomplir avec votre recherche et les méthodes que vous pouvez utiliser pour y parvenir. Par exemple, vous pouvez mener des entretiens par téléphone ou en face à face. Vous pouvez également proposer des enquêtes ou des questionnaires qui posent des questions telles que “Quels facteurs considérez-vous lors de l’achat de ce produit ou service?” Et “Quels domaines suggéreriez-vous pour une amélioration?”

Tout aussi important, le guide  explique trois des erreurs les plus courantes commises par les gens lors du démarrage de leur étude de marché, à savoir: utiliser uniquement des recherches secondaires, Utiliser uniquement des ressources en ligne et enquêter uniquement sur les personnes que vous connaissez.

4- Obtenez des avis ou commentaires sur votre produit ou services

Laissez les gens interagir avec votre produit ou service et voir ce qu’ils en pensent. Une nouvelle paire d’yeux peut aider à signaler un problème que vous auriez pu manquer. De plus, ces personnes deviendront les premiers défenseurs de la marque, surtout si vous écoutez leurs commentaires et qu’ils aiment le produit.

L’une des façons les plus simples d’utiliser la rétroaction est de se concentrer sur l’approche «The Lean Startup», mais elle implique trois piliers de base: le prototypage, l’expérimentation et le pivotement. En mettant sur le marché un produit, en obtenant des commentaires et avis puis en vous adaptant avant de sortir le produit suivant, vous pouvez constamment vous améliorer et vous assurer de rester pertinent.

Sachez simplement que certains de ces conseils, sollicités ou non, seront bons. Certains ne le seront pas. C’est pourquoi vous devriez avoir un plan sur la façon de recevoir des commentaires.

Voici six étapes pour gérer les commentaires:

Arrêtez! Votre cerveau sera probablement dans un état excité lors de la réception de commentaires, et il pourrait commencer à courir vers de mauvaises conclusions. Ralentissez et prenez le temps de bien réfléchir à ce que vous venez d’entendre.

Commencez par dire «merci». Les personnes qui vous donnent des commentaires négatifs ne s’attendront pas à ce que vous les en remerciiez, mais cela les fera probablement vous respecter et les encouragera à continuer d’être honnêtes à l’avenir.

Recherchez le grain de vérité. Si quelqu’un n’aime pas une idée, cela ne signifie pas qu’il déteste tout ce que vous venez de dire. N’oubliez pas que ces gens essaient d’aider, et ils pourraient simplement signaler un problème ou une solution plus petite que vous devriez étudier plus en détail.

Recherchez les modèles. Si vous entendez toujours les mêmes commentaires, il est temps de commencer à vous asseoir et à en prendre note.

Écoutez avec curiosité. Soyez prêt à entrer dans une conversation où le client est au contrôle.

Poser des questions. Découvrez pourquoi quelqu’un a aimé ou n’a pas aimé quelque chose. Comment pourriez-vous l’améliorer? Quelle serait une meilleure solution?

En outre, une façon de vous aider à gérer les commentaires négatifs est de créer un “mur d’amour”, où vous pouvez publier tous les messages positifs que vous avez reçus. Non seulement ce mur d’amour vous inspirera, mais vous pouvez les utiliser plus tard lorsque vous commencez à vendre votre produit ou service. Les critiques positives en ligne et les témoignages de bouche à oreille peuvent aider à faire une grande différence.

5- Enregistrez votre entreprise

Occupez-vous rapidement de tous les aspects juridiques. De cette façon, vous n’avez pas à vous soucier que quelqu’un « vole » votre grande idée, vous double dans un partenariat ou vous poursuive pour quelque chose que vous n’avez jamais vu venir. Une liste des aspects juridiques de l’entreprise à considérer pourrait inclure:

  • Structure de l’entreprise (Sarl, société ou partenariat, pour n’en nommer que quelques-uns.)
  • Nom de l’entreprise
  • L’enregistrement de votre entreprise
  • Le registre de commerce
  • Le régime fiscal
  • La CNPS
  • Le siège social
  • Le capital social et le compte bancaire
  • La marque, les droits d’auteurs et les brevets
  • Etc.

Bien que vous puissiez faire certaines choses par vous-même, il est préférable de consulter un avocat au début, afin de vous assurer d’avoir couvert tout ce dont vous avez besoin.

6- Ecrivez votre plan d’affaires

Un plan d’affaires est une description écrite de la façon dont votre entreprise évoluera du début au produit fini.

Comme l’a écrit le business angel et fondateur d’entreprise technologique, Tim Berry, dans le magazine Entrepreneur, “vous pouvez probablement couvrir tout ce que vous devez transmettre en 20 à 30 pages de textes plus 10 autres pages d’annexes pour les projections mensuelles, les CV de gestion et d’autres détails. Si vous avez un plan de plus de 40 pages, vous ne résumez probablement pas très bien.

Voici ce que nous suggérons de faire figurer dans votre plan d’affaires:

Titre de page. Commencez par nommer le nom de votre entreprise, ce qui est plus difficile qu’il n’y paraît.

Résumé. Il s’agit d’un résumé de haut niveau de ce que le plan comprend, touchant souvent la description de l’entreprise, le problème que l’entreprise résout, la solution et pourquoi maintenant.

Description de l’activité. Quel type d’entreprise souhaitez-vous démarrer? À quoi ressemble votre industrie? À quoi ressemblera-t-il à l’avenir?

Stratégies de marché. Quel est votre marché cible et comment pouvez-vous vendre au mieux sur ce marché?

Analyse compétitive. Quelles sont les forces et les faiblesses de vos concurrents? Comment allez-vous les battre?

Plan de conception et de développement. Quel est votre produit ou service et comment évoluera-t-il? Ensuite, créez un budget pour ce produit ou service.

Plan d’exploitation et de gestion. Comment fonctionne l’entreprise au quotidien?

Facteurs financiers. D’où vient l’argent? Quand? Comment? Quel type de projections devez-vous créer et que devez-vous prendre en considération?

Pour chaque question, vous pouvez utiliser entre une à trois pages. Gardez à l’esprit que le plan d’affaires est un document vivant et respirant et que, plus le temps passe et que votre entreprise mûrit, vous le mettrez à jour.

Article adapté du site www.entrepreneur.com 

Traduction : Marius Nouza

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Publicité sur TikTok: 4 étapes clés à connaitre

Lancer des publicités sur TikTok peut aider à développer sa notoriété, toucher une nouvelle audience …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig