mercredi , 30 novembre 2022 - 19:44:20
Accueil / Actualités / Entrepreneuriat féminin: Voici l’ambition du programme digifemmes

Entrepreneuriat féminin: Voici l’ambition du programme digifemmes

Le programme DigiFemmes a été officiellement lancé le jeudi 4 novembre 2022 à Cocody dans l’enceinte de l’Ensea avec l’ambition de doter les femmes entrepreneurs des compétences du 21ème siècle, en particulier dans le domaine du numérique et de l’exploitation des données ainsi que dans la culture entrepreneuriale.

DigiFemmes est un programme d’assistance technique holistique visant à renforcer la capacité des femmes en Côte d’Ivoire à diriger et à développer des entreprises prospères en tirant parti des compétences numériques et de l’analyse des données. (Ph Dr)


Cette ambition se traduit par 5 composantes ou sous-programmes qui seront déployés au cours de ces trois prochaines années, durée de vie du programme. Dénommée Digifemmes Entrepreneurs, le premier sous-programmes vise à soutenir les Petites et Moyennes Entreprises existantes dirigées par des femmes dans leur parcours de croissance à travers des sessions de formations, de networking et des sessions d’apprentissage de pairs à pairs. D’une durée de 9 mois, ce programme a déjà intégrée une première cohorte de 52 premières lauréates ( sélectionnées sur 293 inscrites) depuis le 17 Octobre dernier.


Quant à DigiFemmes Academy, le deuxième sous-programme, son objectif est de former à l’entrepreneuriat, aux compétences numériques et à la gestion de données une nouvelle génération de femmes, afin d’améliorer leur employabilité ou leur donner l’opportunité de s’orienter vers l’entrepreneuriat. La première cohorte de 150 bénéficiaires de DigiFemmes Academy (sélectionnées sur 8000 inscrites) qui consiste en une formation en développement “full stack” d’une durée de deux ans est en cours de sélection. Ces deux premières composantes du programme DigiFemmes sont mis en œuvre par Edu01, Seedstars et la Safeem.

*
Quant à l’ONG Empow’her, elle se charge de la mise en œuvre des deux composantes suivantes à savoir la formation en leadership et data pour les entreprises existantes et dirigées par des femmes à Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, Daloa, et Gagnoa, ainsi que les Ateliers sur le genre et les données pour ce qui concerne les parties prenantes de l’écosystème. enfin, la dernière composante qu’est le suivi évaluation du programme est est l’affaire de trois structures à savoir Dalberg, Seedstars et Empow’her.

Une première cohorte de plus de 200 femmes sélectionnées par concours parmi plus de 9000 candidates (Ph Dr)


Digifemmes est financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC) et l’USAID, en partenariat avec Microsoft et l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée d’Abidjan (ENSEA). à l’occasion de la cérémonie de lancement du programme, les représentants de ces organisations ont tenu à marquer leur enthousiasme et optimisme pour le développement de l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire, en nourrissant l’espoir qu’il puisse contribuer à la croissance économique.


“Aujourd’hui, avec nos partenaires USAID et Microsoft et en collaboration avec l’ENSEA et le gouvernement de Côte d’Ivoire, nous lançons le programme Digifemmes pour donner aux petites entreprises détenues par des femmes et aux entrepreneures aspirantes, les compétences dont elles ont besoin pour réussir dans l’économie numérique en plein essor ! Nous sommes ici pour célébrer la première cohorte de plus de 200 femmes sélectionnées par concours parmi plus de 9000 candidates. Nous leur souhaitons de profiter au maximum de cette opportunité”, a déclaré Agnieszka Rawa, Directrice Digital Collaborative for Local Impact à MCC. Quant à Katherine Ntep, directeur adjoint des opérations sectorielles du MCC, elle indiquera que le programme Digifemmes combine plusieurs priorités du MCC parmi lesquels, le développement numérique mené par les pays et l’inclusion des femmes. Il est important, selon elle, de noter aussi qu’il s’aligne également sur les piliers du renforcement des compétences et de l’entrepreneuriat de la Stratégie nationale de développement du numérique 2021 de la Côte d’Ivoire élaboré par le Ministère de la Communication et de l’Economie numérique.


Dr Kouadio, le Directeur de l’ENSEA qui abritera en son sein, dès janvier 2023, le programme Digifemmes Acadedmy, s’exprimera ainsi: “C’est un privilège d’être aux premières loges de ce qui s’annonce être un programme révolutionnaire et innovant. Nous sommes ravis de pouvoir participer de manière active à l’autonomisation des femmes en Côte d’Ivoire à travers le programme DigiFemmes avec MCC, l’USAID, Microsoft et le consortium avec en tête de file SAFEEM, chargé de faire de cette initiative une expérience inoubliable pour toutes les participantes.”


Marius Nouza


À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Mobilité urbaine : Des experts se pencheront le 17 novembre sur des solutions efficaces

Le jeudi 17 novembre aura lieu à l’espace Crrae Uemoa à partir de 8 heures, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig