dimanche , 22 mai 2022 - 13:10:19
Accueil / Actualités / Gratification: 6 avantages de verser le 13e mois à ses employé(e)s

Gratification: 6 avantages de verser le 13e mois à ses employé(e)s

Le 13e salaire est une prime versée par un employeur à ses salariés. Souvent confondue à la gratification, cette prime est généralement concédée à la fin d’année dans le mois de décembre. Bien que le versement de celle-ci ne soit pas toujours légalement encadré, un chef d’entreprise a tout intérêt à le faire en raison de ses nombreux avantages. Le premier étant que cette gratification rend encore plus attractive son entreprise.

Le paiement du 13e salaire est aussi un facteur gratifiant pour les équipes (Photo : DR)

En effet, une entreprise qui propose un 13e salaire est toujours préférée à celle qui n’en propose pas par les demandeurs d’emploi. Aussi, à l’occasion d’un recrutement de nouveaux employés, l’argument du 13e salaire rend-il votre offre d’emploi beaucoup plus attractive. L’intérêt de cette attractivité réside donc dans le fait que votre annonce rassemble des profils très variés. A ce niveau, il y a alors plus de chance pour vous de trouver rapidement le profil idéal recherché. Après quoi, voici d’autres avantages d’opter pour le paiement du 13e salaire aux employé(e)s de votre entreprise.

  • Pour être en accord avec le marché de l’emploi

La tendance du 13e salaire se généralise de plus en plus. Les entreprises ont compris la force de cette prime en tant qu’outil de motivation. Alors qu’il y a quelques années, cette prime n’était accordée que par les entreprises dont le cadre réglementaire l’exigeait, aujourd’hui cette pratique s’est finalement généralisée. Dans la fonction publique, bien que le 13e salaire ne soit pas accordé sous cette appellation, il n’en demeure pas moins que les primes accordées aux fonctionnaires compensent largement et bien plus encore la prime versée aux employés du secteur privé. Avec cette généralisation, ne pas prévoir un 13e salaire pour vos employés peut mettre votre entreprise en quelque sorte « sur le banc de touche ». Vous êtes, non seulement moins attractif, mais vous risquez de perdre des employés pouvant être débauchés par la concurrence.

  • Pour être en règle légalement et éviter les litiges

Il peut paraître étrange de parler de légalité en ce qui concerne le 13e salaire alors même qu’aucune disposition légale codifiant les conditions de travail n’en fait cas comme étant une obligation. En effet, la question de la régularité légale ne se pose pas lorsque l’octroi du 13e salaire se fait sur initiative de l’employeur. Toutefois, dès lors que cela est précisé dans la convention collective ou dans l’accord de branche, cela a une force légale. Dans ce cas, ces textes sont considérés comme la loi des parties (employeur et employé) et de ce fait, doivent être respectés. Dès lors qu’un cadre légal entoure l’octroi de cette prime, vous êtes tenu d’honorer cet engagement dans les conditions spécifiées aux termes de ces textes (occupation d’un poste de direction, statut de cadre, ancienneté, etc.). Au cas où vous y dérogez, vos employés pourront valablement vous poursuivre en justice pour faire valoir leurs droits. Les secteurs professionnels comme les BTP, le secteur pharmaceutique ou la banque sont, entre autres, celles qui consacrent un cadre légal à cette prime. Si vous  exercez dans ces secteurs, il faudra procéder à une planification rigoureuse.

  • Pour verser la prime de participation

Toute entreprise de plus de 50 employés est tenue de verser une prime de participation, même si seuls certains secteurs d’activité sont concernés. Il s’agit d’une redistribution d’une part des bénéfices de l’entreprise. C’est l’une des spécificités des obligations des accords de participation. Le montant de la prime est fixé selon les termes de l’accord.  Il en est de même pour la gestion de la participation ou son affectation. Si votre entreprise est concernée par les conditions d’octroi de prime de participation, vous y êtes tenu.

  • Pour motiver vos équipes

Qu’il ait été institué par une convention collective, par un accord de branche ou sur votre propre initiative, en qualité d’employeur, le 13e salaire est un excellent outil de motivation. En effet, il peut être concédé de façon systématique à tous les employés de votre entreprise. Cependant, dans la pratique, le 13e salaire intervient plutôt comme une prime. Cette prime est ordinairement accordée soit aux employés d’un certain grade, soit aux employés les plus assidus (présence au poste à l’heure, qualité du travail, occupation permanente du poste, etc.). Il s’agit donc là d’un véritable outil de gestion des ressources humaines grâce auquel vous pouvez garder vos employés sur le cap des objectifs de l’entreprise.

  • Pour lutter contre l’absentéisme fantaisiste

Lorsque vos employés intègrent le fait qu’ils risquent de ne pas recevoir le 13e salaire pour cause d’absences fantaisistes, ils font en sorte d’être présents à leur poste. Quand on connaît le manque à gagner que peut représenter l’absence au travail d’un agent, dans un univers de plus en plus en proie à la concurrence, le 13e salaire apparaît comme un outil de dissuasion.

  • Pour booster votre activité

Le développement de votre entreprise est un corollaire normal de la planification du 13e salaire pour vos agents. En effet, que vos employés soient plus motivés et présents à leur poste ne fera que booster leur rendement. Étant donné que la prospérité de votre activité est tributaire de leur rendement, il est normal qu’une meilleure productivité soit observée. D’ailleurs, la simple idée de jouir d’un 13e salaire, alors même que la loi ne l’impose pas, donne à vos employés l’impression d’être des privilégiés. Ils vous le rendront donc en faisant leur part de travail de la meilleure des façons.

Cédric Koivogui

Adapté de www.lebusinessjournal.com

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Investissement: Tykr, la plateforme qui trouve et décrypte les actions

Lorsqu’on s’intéresse à la bourse, il est souvent difficile de savoir par où commencer. Quelles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *