lundi , 5 décembre 2022 - 17:56:40
Accueil / Actualités / Autonomisation des femmes: 66 jeunes formées aux métiers du numérique

Autonomisation des femmes: 66 jeunes formées aux métiers du numérique

Sur 85 femmes sélectionnées au départ, seules 66 d’entre elles ont finalement pu aller au terme d’une formation portant sur la programmation informatique, la robotique, le pilotage de drones, les prises de vue et le montage vidéo Haute Définition (HD). En partenariat avec l’Agence universitaire de la francophonie (Auf), cette formation initiée par Top innovation, Institution à but non lucratif, s’inscrit dans le cadre de la 1ère  phase du programme Women’s hope 2.0.

66 femmes ont reçu leurs attestations de fin de formation à l’issue de la cérémonie de clôture de la 1ère phase du Programme Women’s hope 2.0 (Photo : JPD)

La cérémonie de clôture de la 1ère phase de ce programme s’est tenue, le mercredi 23 décembre 2020, à la salle de conférence de l’Ecole normale supérieure (Ens) située dans l’enceinte de l’Université Félix Houphouët Boigny (FHB) d’Abidjan.

Pour Romain Patrick Metoevi, Président de Top innovation, ce programme a pour objectif de participer pleinement à l’autonomisation des femmes grâce aux sciences et aux technologies de l’information et de la communication. S’exprimant sur les différentes étapes de ce programme, il a en outre indiqué que cette toute première phase a porté sur le volet initiation relatif à ces différents domaines de formation. Dès l’année 2021, d’autres initiatives seront également menées dans ce sens. « A partir de l’année prochaine, nous aborderons la deuxième phase relative à ce programme. Cette phase vise à donner des formations plus approfondies (…) Après cela, la troisième phase aura pour objectif d’accompagner les femmes voulant réaliser des projets dans ces différents domaines. Les aider à mettre en place leurs projets afin que ces projets puissent se transformer en entreprise », a-t-il mentionné en ce qui concerne le contenu du programme Women’s hope 2.0.

Quant au Professeur Jocelyne Bosson, Responsable antenne d’Abidjan de l’Agence universitaire de la francophonie, après avoir rappelé les missions de cette agence, elle a profité de cette occasion pour indiquer que des formations, prioritairement destinées aux jeunes femmes, sont aussi prévues à leur niveau dès l’année prochaine. Pour ces femmes, le principal critère pour y postuler sera d’avoir, au minimum, le Baccalauréat. Elle a donc demandé aux femmes présentes à cette cérémonie d’être alertes à toutes les propositions de formation qui viendront déjà, dès le mois de Janvier 2021.

Pour rappel, Top innovation est une Institution à but non lucratif qui a pour principal objectif d’aider et d’accompagner les jeunes diplômé(e)s dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur projet d’étude professionnelle.

Jean-Paul DEMOUSS

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Marché de l’assurance : Le courtier Optimus et la Fipme lancent des offres mutualisées pour les Pme

Les chefs d’entreprises, leurs familles et leurs employés seront bientôt couverts par des offres d’assurance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig