lundi , 28 novembre 2022 - 00:39:51
Accueil / Actualités / N’ZI Hermann, fondateur de la société de courtage Optimus: Un passionné d’assurance au service des PME

N’ZI Hermann, fondateur de la société de courtage Optimus: Un passionné d’assurance au service des PME

C’est avec passion que N’ZI Hermann parle d’assurance, ses forces et ses faiblesses, ses avantages, sa mauvaise réputation, etc. Cette passion qui brûle en lui depuis l’INP-HB de Yamoussoukro, l’amènera à mettre en place  la société de courtage « Optimus » en 2018 après 10 années d’expériences passées au sein d’entreprises de renom en Côte d’Ivoire. Sa société qui est en plein développement a ouvert son siège à la riviera 2 en avril 2019.

L’histoire d’amour entre N’ZI et l’assurance commence à l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro, où il a eu le privilège être après l’obtention du baccalauréat D en 2005 au Lycée moderne de Daoukro. Il choisira la filière DUT commerce et administration des entreprises qui est un cycle de technicien supérieur de trois ans. La première année il y fera un tronc commun et à partir de la deuxième, il choisit de faire l’option Assurance. Il obtiendra logiquement un DUT en Assurances en 2008 avant de se frotter par la suite au monde du travail. Ainsi en 2008,  il bénéficie d’un stage à La Loyale Assurance Vie au service courtage. C’est d’ailleurs pendant cette première expérience qu’il découvrira le métier du courtage. Puis progressivement il enrichira son parcours avec d’autres entreprises. Ce sera le cas avec Avedis Assurance en 2008, La Générale d’Assurances en 2009, Afrique Conseil et Management en Assurance de 2010 à 2013, Gras Savoye Côte d’Ivoire entre 2013 et 2017 et enfin avec Allianz Assurances en agence entre 2017 et 2018. Soucieux d’enrichir sa formation, il fera un retour sur les bancs de 2014 à 2016 en formation continue en investissant dans un Master of science (MsC) en marketing et management au groupe CSI-Pôle Polytechnique à Abidjan en partenariat avec l’IPAG Business School de Paris.

Des expériences enrichissantes qui le poussent à l’indépendance

N’ZI Hermann juge son parcours professionnel enrichissant sur le plan humain, et surtout sur le plan du développement des compétences et du savoir-faire. « J’ai acquis de l’expertise sur toutes les branches (IARD et VIE) et opérations d’assurances (Commerciales, Gestion, Sinistres). De même, j’ai eu l’opportunité d’avoir toujours été en contact avec la clientèle et d’effectuer plusieurs missions à Abidjan et dans la plupart des zones économiques de l’intérieur du pays ». Cependant, il a eu également le temps de constater la mauvaise réputation dont jouissent l’assurance et les assureurs auprès des populations et des entreprises. « Etre assureur n’est pas aisé car le secteur bénéficie de la plus mauvaise des images tous secteurs d’activité confondus. Lorsqu’on me demande mon métier et que je réponds ‘’assureur’’, mes interlocuteurs ont deux réactions généralement : « Ah donc tu as beaucoup d’argent ou c’est vous les ‘’voleurs’’ là (rire) ». C’est une image contre laquelle il va lutter dès 2010 en créant une page facebook officielle dénommée ‘’ Hermann N’ZI, Expert Assurances ‘’ pour partager sa passion et faire de la sensibilisation avec un brin de culture générale. Cette page compte 4 000 abonnés et est liée à son compte LinkedIn qui comptabilise lui plus de 5 000 abonnés.

Pendant son parcours professionnel, N’ZI Hermann a toujours nourri l’idée de devenir indépendant pour impacter le secteur avec une nouvelle vision, offrir des opportunités de carrière à des jeunes et créer de la richesse. Pour lui, la seule meilleure option était d’entreprendre dans l’assurance et particulièrement dans le métier du courtage. L’idée se fera pressante en 2018. Il échange avec son épouse et certains proches mais hésite à cause de l’insuffisance de ressources et le sacrifice que cela demandait : abandonner ses petits conforts, la voiture de fonction, le salaire chaque fin de mois, les assurances, etc. Mais suite à des rencontres professionnelles et surtout après être tombé sur une interview de Jean-Kacou DIAGOU où ce dernier  recommandait de se lancer tôt si l’on veut entreprendre, il décide de faire le grand saut.

Les PME comme cibles

Doté d’un capital social de 5 millions de fcfa, Optimus est fondée officiellement le 19 mars 2018 en tant que société de conseil et de courtage d’assurances indépendante basée à Abidjan. Sa création part d’un constat fait dans le secteur de l’assurance à savoir le faible accompagnement des petites et moyennes entreprises sur le marché.  Pourtant, selon N’ZI Hermann, en Côte d’Ivoire, les PME sont les plus exposées aux risques et ses conséquences. « Pour nous, elles méritent le meilleur en matière d’assurance, c’est pourquoi nous nous sommes engagées à les soutenir et à les accompagner au quotidien avec des services d’assurances de qualité pour les aider à mieux se protéger ». Ainsi, la différence apportée par Optimus dans le secteur se traduit dans son approche et sa mission qui consiste à accompagner les plus faibles et les plus exposés aux risques en cas de sinistres.  Selon son patron, Optimus ne vend pas d’assurances mais fait mieux à savoir conseiller, protéger et assister ses clients.

Aujourd’hui l’entreprise compte 8 employés et 5 compagnies partenaires de renom et a procédé le mercredi 24 Avril 2019 au lancement officiel de ses activités au sein de son nouveau siège à Cocody Riviera II, Rue Sainte famille. Agréée par le ministère de l’économie et des finances depuis décembre 2018, elle enregistre une trentaine de PME comme clients.

Pari d’une seule personne au début, aujourd’hui Optimus est le pari d’une belle équipe composée de jeunes assureurs dynamiques sur lesquels N’ZI Hermann veut s’appuyer pour faire figurer l’entreprise dans le top 10 des courtiers en Côte d’Ivoire à moyen terme et pourquoi pas faire d’elle une championne nationale du courtage. Il se réjouit d’avoir tenu jusqu’au aujourd’hui et d’avoir surmonter des difficultés toutes aussi complexes les unes que les autres : recherche du capital humain, recherche de partenaires de renom sans agréments, recherche de financement et surtout le manque de confiance qu’inspirait l’âge du fondateur (33 ans) chez les potentiels partenaires.

Avec sa jeune entreprise, la route est encore longue pour N’ZI Hermann. Beaucoup de défis restent à relever. Mais notre jeune entrepreneur se dit plus motivé que jamais par ce peu de chemin parcouru. Car pour lui, l’assurance est une véritable passion, un métier qu’il exerce avec grand plaisir.

Marius Nouza

Garder espoir et avoir de l’endurance mentale

Jeune entrepreneur, N’ZI Hermann a un conseil pour la jeunesse ivoirienne. Il estime que les difficultés auxquelles cette dernière est confrontée aujourd’hui sont inhérentes à la vie. Tout le monde n’a pas la même opportunité en matière de job même avec un Bac+20 car tout ne dépend pas de toi. On ne doit pas s’asseoir et se plaindre sur ces difficultés. Il appartient à la jeunesse d’avoir une bien meilleure réaction, celle de garder espoir et d’avoir l’endurance et le mental d’un gagnant. «  A force de se former et d’aimer ce que l’on fait, on finit toujours par réussir dans sa carrière de salarié ou dans l’entrepreneuriat » estime-t-il. Pour ce qui le concerne, il a décidé de s’engager à fond dans le projet d’émergence de la Côte d’Ivoire à travers la création d’emplois et l’activité de conseils et d’accompagnement des PME pour assurer leur protection.

MN

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Entrepreneuriat féminin: Voici l’ambition du programme digifemmes

Le programme DigiFemmes a été officiellement lancé le jeudi 4 novembre 2022 à Cocody dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig