dimanche , 14 août 2022 - 13:40:26
Accueil / Actualités / Entrepreneuriat: 9 questions essentielles à se poser avant de se lancer

Entrepreneuriat: 9 questions essentielles à se poser avant de se lancer

Avant de réaliser une quelconque activité ou d’élaborer et d’exécuter un projet dans la vie, il est judicieux d’évaluer ses chances de succès. Il en va de même lorsque l’on veut se mettre à son propre compte en tant qu’entrepreneur. Dans cet article, nous vous proposons 9 questions pour vous aider à évaluer votre capacité à devenir entrepreneur.

L’entrepreneur qui veut se lancer doit s’assurer d’être passionné par l’activité qu’il veut mener (Ph Dr)

L’entrepreneuriat est une activité difficile à mener. Ce n’est pas un débat, c’est un fait, un constat. Aucun véritable entrepreneur à succès, ne vous dira que tout  a été facile pour lui au point où beaucoup diront que l’entrepreneuriat  n’est pas fait pour tout le monde. Ce qui, à notre humble avis est faux. C’est notre opinion, ce n’est pas une vérité universelle. Ainsi, donc notre démarche dans cet article ne consiste pas à démontrer que tous les hommes ne sont pas faits pour l’entrepreneuriat, mais plutôt à démontrer que toute personne prête à payer le prix pour entreprendre, réussira forcément. D’où les 9 questions à se poser avant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

  • Suis-je passionné par l’idée d’entreprendre ?

La passion est essentielle dans l’entrepreneuriat. L’idée d’entreprendre ou de vous mettre à votre propre compte vous enchante elle ? Est-ce important ou significatif pour vous, votre famille ou votre communauté ? Êtes-vous enthousiaste à l’idée de faire prospérer une activité économique, ou êtes-vous prêt à mettre cette activité avant toute chose dans votre vie, en dehors de votre famille ? Si la réponse à ces questions est non, alors vaut mieux ne pas emprunter le chemin de l’entrepreneuriat. Car la première clé pour réussir dans l’entrepreneuriat, c’est d’être passionné par l’activité qu’on veut mener.  Lorsque ce n’est pas le cas, on est tenté d’abandonner dès la première difficulté. Souvent, beaucoup se lance dans l’entrepreneuriat après avoir flairé une bonne opportunité de faire des gains énormes, oubliant que l’entrepreneuriat est avant tout une activité pavée de difficultés à surmonter.

  • Quel est l’objectif que je cherche à atteindre ?

On dit souvent que sans objectif, on n’arrive nulle part. C’est la même chose avec l’entrepreneuriat. Avant de se lancer, il faut avoir une image claire de ce que l’on veut réaliser. Etes-vous capables de voir cette image et de fixer des objectifs clairs pour votre entreprise. Comment voyez-vous votre entreprise dans 5, 10, 20 ans ? Quel impact votre entreprise devrait avoir sur la société dans 5, 10, 20 ans ? Quel changement majeur votre entreprise aura entrainé dans votre société dans les 10 années à venir ? Etes-vous déterminés à orienter toute votre énergie vers l’accomplissement de ces objectifs. La réponse à toutes ces questions, vous permettrez de trouver le chemin pour y arriver.

  • Suis-je capable de prendre des décisions difficiles ?

L’entrepreneur, c’est celui qui sait prendre les décisions adaptées à tous types de situations, qu’elles soient difficiles ou pas. Cette tâche est omniprésente, elle est pratiquement quotidienne. Et elle n’est pas du tout aisé, surtout quand le sort d’autres personnes est en jeu ou lorsque une urgence est signalée. Aussi, la question est de savoir comment vous réagissez lorsque vous vous trouvez devant une situation difficile. Est-ce que vous gardez votre calme tout en cherchant les informations nécessaires  à la prise de décisions sans avoir à reporter cette prise de décisions ou sans avoir à confier la gestion du problème à quelqu’un d’autre.

  • Suis-capable de  prendre des risques ?

Le salariat, c’est la certitude de lendemains garantis. Après un mois de travail, on reçoit un salaire. Quand on entre dans l’entrepreneuriat, on entre dans une zone d’incertitude. Il n’existe pratiquement aucun business sûr à 100%. On risque toujours de faire faillite et même de perdre toute son économie. Je connais une personne qui a investi plus de 20 millions fcfa dans son activité, et qui jusqu’à présent ne fait pas encore de profits malgré la passion et toute l’énergie qu’elle y met. Aussi, avant d’entreprendre prenez le soin de vous imprégnez des risques encourus et d’accepter la possibilité que votre projet puisse faire un flop. Il faut donc s’informer abondamment. Au-delà même de la survie de l’entreprise, il faut se rendre compte de ce que l’entrepreneuriat en lui-même est fait de risques. On construit son entreprise en prenant des risques régulièrement malgré toutes les précautions prises à travers le business plan.

  • Suis-capable de gérer le stress ?

L’entrepreneuriat est stressant, surtout dans les premiers moments lorsqu’on n’a pas encore de collaborateurs sur qui s’appuyer ou lorsque l’on dispose de peu de moyens financiers pour s’en offrir. En effet, dans les débuts, l’entrepreneur peut se retrouver seul à être à la fois le directeur général, le comptable, le commercial, le communicateur, etc. Le stress est aussi dû au fait qu’il doit  prendre des décisions difficiles régulièrement, interagir avec des partenaires extérieurs ou des associés (s’il en a), et travailler de longues heures. Alors, en tant que potentiel entrepreneur, il est important d’évaluer sa capacité à maintenir un bon état d’esprit quand on est sous pression ou sa capacité à voir des opportunités dans les situations difficiles.

  • Est-ce que je dispose de soutiens sociaux ?

Gérer sa propre entreprise prend beaucoup de temps et d’efforts. Alors, il est judicieux de réfléchir à l’impact que cela peut avoir sur nos relations sociales, surtout familiales. Vos  enfants pourront-ils supporter vos absences répétées ? Qu’en est-il de votre femme ?  Votre  carrière entrepreneuriale n’aura-t-elle pas d’impact négatif sur votre famille, vos amitiés, votre communion avec le créateur, etc. Bien évidemment gérer une entreprise n’est pas une mauvaise chose en soi. Au contraire, cela peut s’avérer bénéfique pour toute la famille par l’accroissement de la richesse. Cependant, il faut s’assurer que cette activité ne va pas contribuer à disloquer sa famille, parce que la famille compte plus que tout.  

  • Est-ce que je dispose d’une bonne situation financière ?

Même si, à certains égards, il est possible de démontrer qu’on peut entreprendre sans 0 francs, force est de reconnaitre que l’entrepreneuriat coûte cher. Il faut disposer d’un minimum pour lancer son entreprise. C’est donc très important d’avoir accès à des ressources financières pour démarrer son entreprise. Avez-vous mis de l’argent de côté pour votre entreprise ? Avez-vous des amis ou des membres de votre famille qui seraient prêtes ou capables de  vous prêter de l’argent pour démarrer ? Avez-vous de l’épargne ou un historique de crédit avec une institution financière qui apporte des fonds aux entrepreneurs ? Une réponse affirmative à toutes ces questions est déterminante pour votre carrière d’entrepreneur.

  • Quels sont mes qualités managériales ?

Gérer une entreprise nécessite que vous disposiez de compétences ou qualités en management. Par qualité managériale, il faut comprendre la capacité à gérer son entreprise de manière efficiente. Ses qualités comprennent, entre autres, la gestion commerciale, la vente, l’évaluation des produits de l’entreprise, la motivation du personnel, la communication,  la gestion des ressources humaines, la maitrise de la comptabilité, etc. Toutes ces qualités ou compétences permettront de faire de vous un entrepreneur performant à la tête d’une entreprise florissante.

  • Quel est mon engagement envers la société ?

L’entrepreneur évolue au sein d’une société et le sort de cette société doit lui tenir à cœur. Une entreprise qui s’enrichit au détriment de la société dans laquelle elle existe n’est pas un bon exemple. Aujourd’hui, la responsabilité sociétale de l’entreprise est devenue une obligation pour toute entreprise qui se veut crédible. C’est pourquoi avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut évaluer le probable impact de son projet sur l’avancement de la société ou l’évolution des acquis sociaux.

Marius Nouza

NB : Cet article est une adaptation d’un texte original produit par le Bureau  internationale du Travail (BIT). La responsabilité des opinions et points de vues exprimés à travers cet article repose sur l’auteur et non pas sur le BIT.

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Publicité sur TikTok: 4 étapes clés à connaitre

Lancer des publicités sur TikTok peut aider à développer sa notoriété, toucher une nouvelle audience …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig