mardi , 16 août 2022 - 18:36:31
Accueil / Actualités / Kouassi Adjoua Nicaise épouse Yao, Fondatrice de la société Nica: Des chips de coco aux goûts et saveurs multiples

Kouassi Adjoua Nicaise épouse Yao, Fondatrice de la société Nica: Des chips de coco aux goûts et saveurs multiples

Lauréate de la quatrième édition du prix Ado, Kouassi Adjoua Nicaise profite des retombées de celui-ci pour lancer formellement son entreprise NICA en 2017. Aujourd’hui, cette dernière produit des chips de coco aux goûts multiples fort appréciés par les consommateurs et entend contribuer fortement au développement de la filière coco en Côte d’Ivoire.

Nicaise Kouassi à son bureau situé au terminus 42 à Yopougon Sideci

Après son admissibilité au BTS en chimie option contrôle qualité obtenue en 2004, Kouassi Nicaise fait un stage à la station de traitement d’eau de la Sodeci à Gagnoa la même année afin de valider son diplôme. Puis vient une très longue période de service au sein d’une entreprise de transformation de noix de cajou, entreprise dans laquelle elle totalise à ce jour 14 ans de présence au sein du service qualité. Ce travail lui prend énormément de temps et d’énergie. Mais malgré cela, elle trouve un peu de temps pour se livrer à l’une de ses passions, la production de chips. En effet, parallèlement à son travail de salarié, Nicaise a une passion pour la transformation agroalimentaire qu’elle a apprise pendant ses études de BTS en chimie. Chez elle à la maison, elle fait des chips de coco, qu’elle vend au quartier. Ces derniers ont beaucoup de succès auprès des habitants du quartier. Un  succès qui l’a amené à songer à faire une plus grande production et à envisager de mettre en place un service efficace de distribution. « Je me suis dit pourquoi ne pas produire en grande quantité  et distribuer partout  » témoigne-t-elle. De toutes les façons, elle met assez d’énergie pour développer l’entreprise de quelqu’un d’autre, pourquoi ne le ferai-t-elle pas pour elle-même ?

Naissance de coco couleurs

Ces réflexions annoncent la naissance de « coco couleurs », des chips de coco fait avec divers saveurs : fraise, gingembre, vanille, etc. Nicaise commence franchement cette activité  en novembre 2014, mais c’est en 2017 que les choses se formalisent. Nica existe donc depuis 2014, mais pas question de démissionner de l’entreprise pour laquelle elle travaille, car elle a besoin de sous pour financer son bébé. Ce qui l’oblige à fournir plus d’efforts pour satisfaire les deux entreprises. De leur côté, les clients ne font que manifester leurs satisfactions, et la demande ne cesse de grandir. Mais, les moyens de Nica, ne lui permettent pas d’être à la hauteur de la demande, jusqu’à ce que notre jeune entrepreneur s’intéresse au prix Ado en 2017. Après avoir vu l’annonce à la télévision, elle y participe et devient lauréate la même année avec à la clé une contribution financière de 5 millions fcfa. Ce montant sera déterminant dans la suite de la croissance de Nica. Aujourd’hui, grâce à ce prix, Nica dispose d’un local, du matériel de production et un personnel composé de 9 employés dédiés pour la production et la vente. L’unité de transformation est basée à Yopougon non loin du terminus du bus 42. L’entreprise a aujourd’hui une existence légale avec la création d’un compte contribuable. Cependant, les défis restent encore importants à relever et Kouassi Nicaise se voit toujours obligée de travailler pour l’entreprise de cajou afin de pouvoir continuer à soutenir sa jeune pousse.

Entourée de ses collaboratrices, Nicaise Kouassi supervise la production des chips

Avoir le cœur à relever les défis

Kouassi Nicaise opte pour deux modes de distribution selon ses moyens. Il s’agit de la vente ambulante ou le porte à porte et la vente dans les superettes de quartier car ces dernières sont moins exigeantes que les super et hypermarchés qui exigent un type d’emballage et l’existence de code bar. Nica ne peut pas satisfaire à ces exigences pour le moment, mais elle y travaille en collaboration avec les responsables de ces établissements. Dans tous les cas, elle est bien consciente qu’elle n’est pas la seule à exploiter cette niche de chips de coco. C’est pourquoi, elle se montre alerte et mise sur le professionnalisme. «  Il y a quelques concurrents qui sont déjà sur le marché. Les ventes deviennent un peu difficiles. Alors pour surmonter le tout, je joue sur le volume de produits et l’emballage ».

Au-delà de la production de chips de coco, Kouassi Nicaise pense à la pérennisation de la filière coco, qui est en perte de vitesse aujourd’hui. A long terme, elle veut installer une huilerie de coco  pour ses ambitions de femmes d’affaires, mais surtout pour favoriser le développement ou la renaissance de la filière coco. Au-delà du coco, elle pense également aux autres spéculations agricoles dont elle veut participer au développement. A la base, l’entreprise Nica s’intéresse à la transformation des matières premières de manière générale. C’est d’ailleurs le but principal de sa création. « Nous constatons que nos denrées alimentaires locales périssent beaucoup pendant leurs saisons. En revanche, à la fin de leurs saisons elles se font rares. C’est pourquoi nous avons  jugé bon de les transformer pour leur donner de la valeur et les rendre accessible à tous à tout moment » explique Nicaise Kouassi. Aussi, l’entreprise compte dans un proche avenir s’intéresser à la transformation d’autres spéculations agricoles.  En plus de son activité de transformation, Kouassi Nicaise veut se positionner comme un acteur impliqué dans le développement socio-économique de la Côte d’Ivoire. Aussi, son ambition c’est de contribuer à la lutte contre le chômage en Côte d’Ivoire en employant le maximum de personnes dans la fabrication et la distribution de ses produits. Selon elle, c’est l’une des exigences de l’émergence économique. « Je vise la création de 1000 emplois à l’horizon 2020 » nous confie-t-elle.

Emballés convenablement, les chips de coco aux saveurs et couleurs multiples sont fortement demandés par les consommateurs

Marius Nouza

Etre à l’écoute de ses clients

Pour Kouassi Adjoua Nicaise, l’une des qualités que doit développer un entrepreneur c’est d’être à l’écoute de ses clients. Selon elle, ce sont « les appréciations des clients et les besoins qu’ils expriment ainsi que leurs critiques et leurs suggestions » qui l’a font avancer dans son activité. Le retour des clients et plus particulièrement l’expression de leurs satisfactions, sont sa seule source de motivation.  Quand elle se réveille chaque matin, c’est à eux qu’elle pense d’abord avant d’aller au boulot. En plus d’écouter les clients, il faut tenir compte également de la gestion de ses finances et de son personnel. « Car une mauvaise gestion des finances entraine la faillite ainsi qu’une mauvaise gestion de son personnel entraine la démotivation  sans oublier les clients insatisfaits » nous dit-elle.

Par ailleurs, elle a de précieux conseils pour les jeunes qui sont à la porte de l’entrepreneuriat et qui hésitent à la franchir ou même pour ceux qui ne savent pas encore qu’ils sont faits pour l’entrepreneuriat. Pour elle, chaque personne a un talent. Il faut, selon elle, croire en ce talent et lui donner une forme, ensuite le tester auprès des autres afin d’avoir leurs critiques sur la pratique de ce talent de manière subtile. Enfin, tenir compte des opinions manifestées et avancer. Enfin, face au manque de moyens qui peut se présenter comme un obstacle, elle suggère de commencer par le peu qui est disponible, car l’entrepreneuriat se construit par petits briques.

MN

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Publicité sur TikTok: 4 étapes clés à connaitre

Lancer des publicités sur TikTok peut aider à développer sa notoriété, toucher une nouvelle audience …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig