dimanche , 4 décembre 2022 - 19:48:48
Accueil / Actualités / JIF 2020: Les femmes incitées à s’intéresser aux métiers du numérique

JIF 2020: Les femmes incitées à s’intéresser aux métiers du numérique

« Informer et motiver avec le numérique comme atout pour notre réussite», tel était le thème de la 3e édition de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes telle que organisée par la Commission féminine de Top Innovation, une institution à but non lucratif en collaboration avec l’Agence universitaire de la francophonie (Auf) et l’association française ‘’Elles bougent’’. Cette célébration s’est tenue, le samedi 7 mars 2020, à l’antenne d’Abidjan de l’Agence universitaire de la Francophonie.

Les participantes au JIF ont bénéficié d’un moment de partage d’expériences avec des femmes exerçant principalement dans les domaines technique et scientifique (Photo : JPD)

Selon Romain Patrick Metoevi, Président de Top innovation, à travers cette journée, il s’agit surtout de célébrer les femmes s’illustrant dans le domaine scientifique étant donné que très peu de femmes s’y investissent de manière particulière. Après avoir émis le souhait de voir chaque participante être enrichie à l’issue de cette journée, il leur a par ailleurs demandé d’être attentive aux différentes interventions afin d’en tirer toutes les informations leur permettant de mieux s’affirmer dans leurs secteurs d’activités respectives.

Pour le professeur Jocelyne Bosson, Responsable Antenne d’Abidjan de l’Auf, cet évènement entre déjà dans la célébration du cinquantenaire de la francophonie. A travers le campus numérique du Nouvel espace universitaire francophone (Neuf) qui sera tout prochainement inauguré, l’antenne d’Abidjan sera prioritairement dédiée aux femmes. Un quota minimum de femmes a même été défini dans le fonctionnement du Neuf. « Toute activité qui se tiendra dans ce nouveau campus numérique doit avoir au minimum 50% de femmes participantes c’est-à-dire que la parité devra être respectée » a-t-elle martélé. Hormis cela, elle a insisté sur la volonté de son organisation de lutter contre les stéréotypes sur le numérique. Pour elle, l’Auf, c’est le numérique du début jusqu’à la fin. « Nous militons ainsi pour que le numérique puisse faire son chemin à travers nos universités. Dans l’enseignement, nous proposons en permanence la mise en ligne de tous les cours. Nous soutenons également tous les enseignants voulant développer notre pédagogie basée sur le numérique. L’agence ayant par ailleurs des appels à projet y étant dédiés », a-t-elle révélé.

Quant à Ghislain Coulibaly, consultant national, expert genre à la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique par ailleurs Président fondateur du Réseau des hommes engagés pour l’égalité du genre en Côte d’Ivoire, il s’est exprimé sur le sous-thème ‘’le numérique, une solution à l’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire’’. Selon lui, les femmes devraient davantage saisir cette grosse opportunité car c’est un véritable réservoir de métiers pour elles. En plus du fait qu’elles peuvent utiliser le numérique pour faire valoir davantage leurs droits, les femmes peuvent s’en servir pour créer des débouchées ou des opportunités économiques profitables au développement du pays.

Enfin, cette célébration de la journée internationale des droits de la femme était l’occasion pour les trois entités à savoir Top Innovation, l’AUF et l’association « Elles bougent », de lancer officiellement des sessions de formation exclusivement destinées aux femmes. En effet, à partir du mois de mai 2020, 200 femmes seront sélectionnées afin de participer à des sessions de formation précisément dans les domaines de la robotique, de la programmation informatique et de l’audiovisuel. Ces sessions de formation se tiendront grâce à l’appui de l’Agence universitaire de la francophonie et de Mimoye finance, une institution de micro finance dédiée au financement de la gente féminine en Côte d’Ivoire.

Jean-Paul DEMOUSS

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Mobilité urbaine : Des experts se pencheront le 17 novembre sur des solutions efficaces

Le jeudi 17 novembre aura lieu à l’espace Crrae Uemoa à partir de 8 heures, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig