samedi , 3 décembre 2022 - 02:32:13
Accueil / Actualités / Entrepreneuriat: Un patronat des structures d’accompagnement crée

Entrepreneuriat: Un patronat des structures d’accompagnement crée

Dans le souci d’être une force de proposition au niveau  des décideurs publics en ce qui concerne certaines lois prises dans le sens du développement des start ups, un réseau professionnel des structures d’accompagnement de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire a été mis en place depuis le mercredi 20 novembre 2019 à Abidjan.

Les Structures d’accompagnement de l’entrepreneuriat veulent désormais parler d’une seule voix (Ph Dr)

Facilité par la Fondation Friedrich Naumman pour la Liberté d’Abidjan à travers sa vocation libérale, ce réseau compte, en plus d’une trentaine de structures, un conseil d’administration de quatorze membres élus.  Le président de ce conseil est Jean-Patrice Ehouman, de la structure Akendewa.

Au cours d’une conférence de présentation du réseau, de sa structuration et de son organisation, Magloire N’Dehi, Assistant programme à la Fondation Friedrich Naumann, a souligné l’un des rôles majeurs que pourra jouer ce patronat d’entreprises. «  Ils ont pu créer ce réseau qui va les représenter en jouant le rôle de patronat, d’instrument de dialogue avec les acteurs étatiques ou les partenaires au développement. La Côte d’Ivoire a désormais un interlocuteur qui fédère les structures d’accompagnement de l’entrepreneuriat », a-t-il déclaré.  

Quant à Cyriac Gbogou, Vice-président de ce réseau, il a indiqué qu’il s’agit surtout, au travers de celui-ci, de mutualiser les actions menées par ses différents membres en termes de besoins d’accompagnement des petites entreprises. « Ce réseau a été créé pour qu’ensemble on puisse parler d’une seule voix, pour soit accompagner ou former les start ups, soit les aider à se structurer davantage. Quand on aura par exemple  besoin de discuter avec une entité, via le réseau, cette entité  pourra ainsi toucher tous ses membres », a-t-il souligné avant de préciser qu’il est plus facile, pour les partenaires au développement comme la BAD et la GIZ, d’accompagner un réseau qu’une seule entité. Au niveau des appels d’offres pour les marchés publics, il a par ailleurs fait savoir qu’il est plus avantageux, pour les Start-ups et PME, de se constituer en réseau afin d’y répondre de manière plus efficace.

Pour rappel, un dispositif d’accompagnement des start-ups composé de 12 mesures phares a été officiellement présenté, le jeudi 17 janvier 2019, par Emmanuel Esmel Essis, Directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici). Cette présentation a été effectuée lors de la Tribune de l’Agence ivoirienne de Presse (Aip) portant sur le thème : « La promotion de l’entrepreneuriat, quel impact socio-économique ? ».

Jean-Paul DEMOUSS

Adapté d’Abidjan.net

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Mobilité urbaine : Des experts se pencheront le 17 novembre sur des solutions efficaces

Le jeudi 17 novembre aura lieu à l’espace Crrae Uemoa à partir de 8 heures, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig