mardi , 16 août 2022 - 20:02:44
Accueil / Actualités / 11ème conférence Meide: L’innovation comme levier de la compétitivité des entreprises en Afrique

11ème conférence Meide: L’innovation comme levier de la compétitivité des entreprises en Afrique

Faire de l’innovation le levier de la compétitivité des entreprises, de la croissance forte et durable et de la réduction de la pauvreté. Tel est l’objectif de la 11ème conférence Meide sur « les Modèles d’Innovation et de Développement basés sur des Résultats probants » qui s’est tenue à Abidjan du 8 au 9 octobre à l’initiative de la Capec et de ses partenaires dont l’Université des nations unis au Pays-Bas.

les pays africains s’accordent sur l’importance de l’innovation dans le processus de développement (Ph MN).

L’Afrique cherche encore ses marques en matière de développement. Ses décideurs politiques et économiques sont à la recherche de la meilleure formule pour déclencher un véritable flux de richesses profitable à toutes les populations.  Pour eux, cela passe par l’innovation. Souleymane Diarrassouba, ministre du commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire l’a rappelé à l’entame de son discours d’ouverture de cette 11ème conférence. « Les chefs d’Etat et décideurs africains à travers l’Agenda 2063 et la Position africaine commune dans l’Agenda 2030, ont mis l’accent sur les Sciences, la Technologie et l’Innovation, comme principaux leviers pour renforcer les capacités des pays africains en vue d’atteindre les objectifs de transformation économique et de développement ». Cependant, il convient de cerner l’impact réel ou potentiel de l’innovation. Aussi, à l’occasion de cette conférence Meide qui se déroule pour la première fois en Afrique de l’ouest francophone, les chercheurs issus de 15 pays du monde entier sont venus partager les résultats de leurs recherches afin d’apporter une meilleure compréhension des facteurs explicatifs et des effets de l’innovation dans le développement.

Pour ce qui concerne la Côte d’Ivoire en particulier, le gouvernement, à travers le ministre Souleymane Diarrassouba, affirme accorder une importance particulière à l’innovation. Il en veut pour preuve les orientations de la politique industrielle adoptée en 2012 dont l’un des objectifs est de renforcer les capacités d’innovation de la Côte d’Ivoire en termes de nombre de centres de recherche, de nombre de brevets déposés annuellement et d’investissements alloués à la recherche qui devraient passer de 0,4% du PIB (masse salariale y compris) actuellement à 1% du PIB dans les années à venir. Pour être plus concret le gouvernement a initié un certain nombre d’actions à savoir l’adoption de la loi relative à l’enseignement supérieur et la loi portant orientation et programmation de la Recherche Scientifique et l’Innovation Technologique. Il est également question de l’élaboration et l’adoption d’un document de politique d’innovation et de vulgarisation des technologies, avec l’appui de la JICA (la coopération internationale japonaise), la mise en place d’un Fonds d’appui à la Recherche et à l’Innovation (FONARI), doté d’un montant de 500 millions de FCFA. Il est prévu de même la mise en place d’un Fonds national pour la Science, la Technologie et l’Innovation. Par-dessus tout, le gouvernement ivoirien apporte un appui technique et financier aux start-up orientées vers la technologie. Tout ceci a été souligné par Souleymane Diarrassouba.

Cette 11ème conférence Meide est le fruit de la collaboration entre les universités du sud avec l’appui d’universités du Nord. Elle a vu la participation de l’Université Félix-Houphouët Boigny de Côte d’Ivoire,  de la Cellule d’Analyse de Politiques Economiques du CIRES (CAPEC), de l’Institut Kényan de Recherche et d’Analyse des Politiques Publiques (KIPPRA), du Laboratoire d’Analyse Quantitative Appliquée au Développement Sahel (LAQAD-S) de l’Université de Ouaga 2 du Burkina Faso, du Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) du Canada et l’Université des Nations Unis au Pays-Bas (UNU-Merit). Elle sera suivie aujourd’hui 10 octobre de la Conférence de clôture du Projet de recherche sur « l’inclusion économique des jeunes et des femmes par l’entrepreneuriat inclusif ».

Marius Nouza

À propos La rédaction

L'accélérateur africain est une plateforme numérique dédiée à l'information en provenance et en direction des acteurs de l'écosystème de l'entrepreneuriat en Côte d'Ivoire et au delà: entrepreneurs, incubateurs, financiers, formateurs, etc. A travers ses divers rubriques, elle fournit des informations portant sur des questions capitales pour les entrepreneurs à savoir le processus de création d'entreprises, la gestion d'entreprise, la recherche de financement, la visibilité des entrepreneurs, les idées de business, etc. Au delà, l’accélérateur africain veut contribuer à préparer les mentalités à une transformation positive de l'Afrique.

Vérifiez également

Publicité sur TikTok: 4 étapes clés à connaitre

Lancer des publicités sur TikTok peut aider à développer sa notoriété, toucher une nouvelle audience …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rizki Sadig
Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig Rizki Sadig